Durant le mois d’août, je me suis proposée pour participer à un test knit pour Anaïg, du blog Along avec Anna. Je me propose rarement pour tester des patrons ( souvent par manque de temps pour réaliser avant la deadline ) mais quand j’ai vu le joli modèle proposé, je n’ai pas hésité une seule seconde. En plus, ça tombait pile pendant les vacances d’été, moment où j’ai le plus de temps pour tricoter. ( Merci les mamies qui s’occupent des enfants! )

Ce nouveau patron, c’est le Dandelion Cardigan. Sorti à la fin du mois d’août, c’est un gilet basique avec une petite touche d’originalité : un joli point pissenlit que l’on retrouve sur le devant et le dos.

Le modèle se tricote du bas vers le haut. On tricote séparément les manches en rond, puis le bas du corps et arrivé aux emmanchures on rejoint nos trois parties pour former les raglans et l’encolure. C’est la première fois que j’utilisais ce type de construction. Je suis plutôt habituée à tricoter le corps en une seule pièce puis reprendre des mailles pour tricoter les manches. L’avantage de la technique d’Anaïg, c’est que l’on peut former les raglans pour les manches. Ce qui tombe bien puisque à choisir, je préfère les manches raglans plutôt que les manches montées.

Je ne vais pas vous mentir, les 3 premiers rangs après avoir rejoins les manches sont un peu galère à tricoter. Pas que ce soit difficile mais les mailles glissent difficilement sur le câble, on se demande si ça ne va pas faire des trous et si on est pas entrain de faire n’importe quoi! Mais c’est vraiment l’histoire de quelques rangs. Par contre, pour utiliser cette technique, vous êtes obligé de tricoter avec des aiguilles circulaires même si le gilet se tricote en aller / retour.

Une fois le gilet terminé, on utilise un grafting pour coudre les emmanchures. C’est un coup à prendre mais c’est très facile à faire! J’ai quand même du, à la fin, faire quelques points de couture sous les manches car il me restait des petits trous. Sûrement parce que c’était la première fois que j’utilisais cette technique et qu’avec le raglan et le point je n’étais pas très à l’aise. Mais faut vraiment être une adepte du tricot pour le voir une fois le gilet porté.

Le point pissenlit est vraiment facile à faire. Le premier rang est assez long à faire, le temps de prendre la main. Mais après, le point se fait sans avoir à regarder en permanence un tuto.

J’ai choisi de le tricoter avec la laine Woolly de DMC. Je n’avais jamais utilisé cette laine et mon Dieu, quelle merveille! Bon, on est d’accord que la laine n’est pas donnée et que si j’avais tricoté du 4 ans, j’aurais dû vendre un rein pour l’acheter! Pour la taille 18 mois, j’ai utilisé environ 350 mètres de laine soit 3 pelotes. Ce qui fait un gilet à moins de 25€. Quand on regarde le prix dans le commerce des habits pour bébé, on n’est pas perdant je trouve…

Et puis c’est juste de la douceur à l’état pure cette laine. Composée à 100% de Mérino Superwash, je l’ai tricoté en aiguille 3.75 pour avoir le bon échantillon. J’ai pris le coloris 058 qui est un magnifique rouge vif. Même si je ne sais pas encore comment elle vieillit dans le temps, je pense que j’en rachèterais pour des futurs projets pour Susie. En plus, il y a une palette de couleurs juste somptueuse. Même leur rose, couleur que je n’aime pas particulièrement, est magnifique!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
2 Comments

2 comments on “Dandelion Cardigan ( Tricot pour Susie #2 )”

    • Tu as eu raisons de te lancer je trouve le résultat vraiment superbe! D’ailleurs je pense que j’en refairais en 2 ans pour l’automne prochain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *