Après plus de 6 mois sans coudre, c’est avec une certaine fierté que je viens vous parler de ma dernière cousette pour Susie.

Autant, les premiers mois de vie avec elle était couture compatible, ( bébé qui dort beaucoup et qui n’a pas besoin des bras ) autant depuis le jour où elle sait ramper, il était juste impossible pour moi de m’y mettre. Tout était source de danger : les aiguilles qui tombent par terre, le fil du fer à repasser qui donne envie de tirer dessus, etc. Et comme Madame s’est décidée à bouger vers ses 7 mois et bien j’ai très vite arrêter de coudre!

Et puis avec la reprise du boulot, j’ai eu envie de m’y remettre. Le côté échappatoire du quotidien bien rythmé redevenait essentiel. C’est une nouvelle organisation qui s’impose puisque mon coin couture est dans le salon et que je ne peux coudre que quand ils sont couchés ou absents. Mais après avoir terminé ce projet, je me suis rendue compte que cela était tout à fait faisable. Un brin frustrant de coudre en hachuré mais cela m’a au moins permis de renouer avec ma MAC.

Pour ce grand retour, j’ai préféré partir sur un projet pour enfant, de préférence simple. En cousant pour les enfants, cela m’évite de devoir faire des ajustements morphologique et les tailles enfants sont plus rapide à faire. Mais je compte bien passer à des projets pour moi bientôt!

J’avais acheté, il y a longtemps, le patron de la blouse Oslo de la marque Ikatee mais je ne l’avais encore jamais cousu. C’était l’occasion parfaite pour le faire!

Le patron, qui va du 6 mois au 4 ans, se décline soit en robe soit en blouse et propose des manches longues ou courtes. Le dos est entièrement boutonné et la séparation du haut et du corps peut se faire avec un passepoil ou une bande de dentelle. C’est un modèle classique avec des finitions soignées ( couture de la parmenture à la main ) et les variantes proposées permettent de faire plusieurs versions en achetant un seul patron.

J’ai opté pour la version blouse avec manches longues – au cas où personne ne l’aurait remarqué – pour le début de l’automne. La réalisation est vraiment très simple. Après avoir passé plusieurs mois sans coudre et après avoir perdu quelques neurones pendant mon congés parental, je n’ai malgré tout rencontré aucune difficulté. Les explications sont claires et les pièces tombent bien entre elles.

Il faut savoir que la marque a pris le parti de proposer un pas à pas en photos en plus des explications. Certaines apprécieront, d’autres moins. Pour ma part, ce n’est pas ce que je préfère. Je trouve les dessins techniques plus facile à comprendre que les photos. Mais c’est vraiment quelque chose propre à chacun et ça n’empêche pas de comprendre les explications.

Je suis juste un peu déçue par mes bandes de boutonnage. Au moment de la replier, j’ai hésité entre rabattre entièrement sur l’intérieur ou rabattre juste la valeur du pli que l’on avait marqué au départ. J’ai décidé de rabattre juste la valeur du pli n’ayant pas Susie sous la main pour lui faire essayer. Je me suis dis que ça risquait de compromettre la taille de la blouse. Du coup ce n’est pas très propre à l’intérieur puisqu’on voit les bords du tissu qui s’effiloche. Bon, c’est pas bien grave et ça n’embête que moi, mais n’empêche j’aurais aimé que ce soit parfait!

Surtout que, comme vous pouvez le voir sur les photos, la blouse est bien trop grande! Je suis partie sur une taille 18 mois en fonction du tableau des mesures. Pour moi, en largeur, c’est plus du 2 ans que du 18 mois. L’encolure est bien trop large et les épaules tombent.  Honnêtement, je n’ai pas été déçue plus que ça. Comme j’ai utilisé de la double gaze, elle pourra la porter au début du printemps ou au plus tard au début de l’automne prochain.

D’ailleurs, je me suis enfin décidée à coudre de la double gaze. A force de voir partout des réalisations dans ce tissu, j’ai eu envie, moi aussi, d’en coudre. J’ai acheté celle de chez Cousette en couleur absinthe qui est un jaune  très vif. C’est assez difficile de vous montrer la bonne couleur puisqu’en fonction de la lumière, le jaune change beaucoup sur les photos.

Le tissu est vraiment facile à coudre. Pas de galère pour l’épingler, le découper ou le coudre. Il faut juste prendre une aiguille très très fine car le tissu marque. Seul hic, il me paraît très fragile. Je ne sais pas si c’est celui là ou si c’est commun à toutes les double gaze mais j’ai l’impression que si Susie accroche sa blouse quelque part, un trou sera vite fait. A voir dans le temps…

Au final je suis très contente de cette blouse. Vu qu’elle est très ample, c’est une blouse que je ne conseillerai pas pour des bébés qui ne font que du 4 pattes. Susie est entre deux, elle alterne la marche et le quatre pattes et à quatre pattes la blouse traîne par terre et elle se coince sous les genoux. Du coup, ce n’est pas l’idéal! Mais pour ceux qui ne bougent pas encore ou ceux qui marchent, le modèle est à croquer! – Ainsi que ma fille! –

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...